band-actualités

Journée d’étude le 18 sept. 2020 : Sens et non-sens en soins palliatifs

Sens et non-sens en soins palliatifs

Travail du Care et culture palliative

Pour participer à la
VIDÉO CONFÉRENCE

Merci de vous inscrire

Pour la troisième année consécutive, le pôle Recherche de la Maison Médicale Jeanne Garnier est heureuse de vous convier à participer à une journée d’étude, organisée en partenariat avec le réseau RESSPIR.
Cette édition 2020 vous est proposée en distanciel. Sur inscription, vous pourrez assister aux échanges, et intervenir par la voie d’un chat.

journee etude Sens et nons sens en soins palliatifs

Les soins palliatifs tournent depuis des années autour du concept de « culture palliative » sans parvenir à en spécifier les contours. Or, la crise sanitaire que nous venons de traverser éclaire cette question d’un jour nouveau et nous pousse à avancer l’idée que la « culture palliative », si tant est qu’elle existe, n’a de sens qu’en référence à une « culture du Care ». C’est en effet dans la réponse aux besoins de l’autre vulnérable, réponse toujours singulière en lien avec une personne singulière, que s’actualise une culture de l’attention, du souci et de la sollicitude.
C’est donc du côté du travail du soin, dans ce qu’il a de plus matériel et de relationnel, que nous chercherons les traces d’une contribution spécifique des soins palliatifs à une « culture du Care ». Pour ce faire, nous explorerons « ce qui importe », « ce qui compte », « ce qui a de la valeur » pour celles et ceux qui travaillent en soins palliatifs, aussi bien du côté de ce qui « fait sens » que du côté de leur expérience du non-sens et de l’absurdité. « Ce qui importe », en effet, est parfois plus tangible lorsqu’on en est privé…

 

PROGRAMME

Télécharger ici le programme en pdf

09h-09h30.

Mot de bienvenue par Madame Emmanuelle Quillet Directrice des établissements jeanne Garnier
Présentation de la journée
par Frédéric Guirimand (Médecin et Responsable du Pôle recherche de la MMJG) et Nicolas Pujol (Psychologue clinicien et chargé de recherche, MMJG)

 

Première partie :
La dimension éthique du travail du Care.

Animation de la matinée par Marie-Dominique Trébuchet
Maître de conférences en théologie et directrice de l’Institut supérieur de sciences religieuses, ICP

09h30-11h

Quand le langage de la gestion épuise le sens du soin.
  • Par Elodie Pothin, Responsable formation et Gestionnaire planning soignants, MMJG
  • Anne-Caroline Frèrejacques, Infirmière coordinatrice, MMJG
  • Agata Zielinski, Maître de conférences en philosophie, Faculté de médecine de l’Université de Rennes 1

Les soins palliatifs n’échappent pas à la logique de la rentabilité et de l’efficience. « La démarche qualité », « la certification », « la gestion du flux patient », « la durée moyenne de séjour » et « le taux d’occupation » sont autant d’expressions entrées aujourd’hui dans le langage courant des soins palliatifs. Comment ce que produit cet univers sémantique cohabite avec ce que « prendre soin de personnes vulnérables » veut dire ?

11h-11h30 Pause

11h30-13h

« Vous êtes inhumains » : le travail du Care à l’épreuve de l’agonie.
  • Par Andréa Jam, Infirmière, MMJG
  • Isabelle Leconte, Aide-soignante, MMJG
  • Isabelle Gernet, Maître de conférences en Psychologie clinique et psychopathologie, Université de Paris

Le travail occupe une place centrale dans la construction de l’identité. A ce titre, prendre soin de personnes vulnérables contribue jour après jours à façonner celles et ceux qui s’y consacrent, tout comme y contribue la reconnaissance qu’ils en retirent. Dès lors, que se passe-t-il lorsque le « prendre soin » est perçu par les proches comme de la cruauté et que vacillent les repères qui permettaient de distinguer le bien du mal ?

 

Deuxième partie :
La dimension politique et spirituelle du travail du Care.

Animation de l’après-midi par Dominique Jacquemin
Professeur de théologie, Université Catholique de Louvain

14h-15h30
Les soins palliatifs et l’expérimentation démocratique.
  • Par Laurent Taillade, Médecin, MMJG
  • Monique De Kerangal, Infirmière, MMJG
  • Grégory Aiguier, Maître de conférences en éthique médicale, Institut Catholique de Lille

De nombreux soignants « vont en soins palliatifs » pour redonner du sens à leur métier. Leur choix est souvent conforté par l’expérience qu’ils y font de la délibération, de l’écoute et du partage. Pour autant, ces espaces de discussion restent fragiles et menacent à tout moment de disparaître. Qu’est-ce qui, en soins palliatifs plus qu’ailleurs, soutient la possibilité de faire sur le lieu du travail l’expérience de la citoyenneté et de la co-construction d’un monde commun ?

15h30-17h

A la source du Care…
  • Par Claire Hibon, Infirmière, MMJG
  • Laurène Sanchez, Infirmière, MMJG
  • Christophe Dejours , Professeur émérite de psychologie, Université Paris Nanterre, directeur scientifique de l’institut de psychodynamique du travail

D’où proviennent l’attention, le souci, la sollicitude, la compassion ou l’amour pour cet autre vulnérable dont il m’est donné de prendre soin ? De valeurs que l’on m’aurait transmises ? De mon éducation ? De ma foi ? Ou bien du travail lui-même, du geste de soin dans sa matérialité et sa technicité ? De la réponse singulière que j’apporte à des besoins singuliers ? La Culture nourrit-elle le soin ou est-ce le soin qui nourrit la Culture ?

 

INSCRIPTIONS

  • Places limitées en présentiel, réservées aux personnels de la Maison Médicale Jeanne Garnier.
 
  • Pour les personnes extérieures, en respect  des mesures sanitaires, la participation se fera exclusivement à distance grâce à une retransmission vidéo en direct.
 
  • Pour participer à la Vidéo conférence, merci de vous inscrire

  • Une attestation de présence pourra être délivrée a posteriori – sur demande
  • Contact: Nicolas Pujol : npujol@adc.asso.fr

 

 

 

Cette journée est organisée en partenariat avec
le Réseau Santé, Soins et Spiritualités.

reseau RESSPIRle RESSPIR, désire :

  • promouvoir au sein de nos sociétés et cultures : la compréhension, la reconnaissance et l’intégration de la spiritualité dans les milieux de la santé en lien et en tension avec les traditions religieuses ;
  • contribuer au développement de l’interdisciplinarité permettant d’être davantage sujet de sa propre histoire dans son lien à soi, à l’autre et à l’institution.
ИТ новости