” Crise des vocations, crise de la transmission ? ” une Journée d’étude proposée le 4 avril 2023 par le Département Recherche et Formation – Inscriptions ouvertes

La manière dont nous prenons soin des patients repose sur une chaîne ininterrompue de savoir, d’habiletés et de règles de travail que les soignants se transmettent de générations en générations à l’intérieur de cultures de métier. Or, la crise sanitaire que nous traversons se traduit par une intensification de la « crise des vocations soignantes » qui touche l’hôpital depuis plusieurs années. Comment garder vivante une culture de métier comme la culture palliative dans un contexte de turn-over massif ? Qu’est-il essentiel de préserver et de transmettre ? Quels sont les différents visages que prend la transmission dans le monde des soins ? Quels sont les rapports entre transmission et plaisir au travail ?
Cette journée d’étude vise, à partir d’un dialogue entre professionnels ou bénévoles de soins palliatifs et chercheurs en sciences humaines et sociales, à mieux appréhender et à préserver les différents visages de la transmission qui sont à la base du soin en général et des soins palliatifs en particulier.

Télécharger ICI le programme de la journée en PDF


Programme et objectifs pédagogiques :

  • 9h-9h15 Accueil et introduction par Nicolas PUJOL

Animation de la matinée par Frédéric GUIRIMAND, médecin

  • 9h15-10h45 A quoi servent les transmissions ?

Table Ronde avec soignant 1 JG, soignant 2 JG et un(e) philosophe

Les journées en unités de soins palliatifs sont rythmées par de nombreux temps de transmission formels et informels. Ils peuvent être perçus comme essentiels ou parfois inutiles par certains. Quel est le rôle de ces temps de transmission ? Qu’est-ce qui se joue au sein de ces espaces routiniers ? Est-ce un espace de communication, de délibération, de prise de décision ? Est-ce un lieu de création de sens pour les membres de l’équipe ? Qu’est-il autorisé ou interdit de dire ? Quel est le langage ou le vocabulaire utilisé pour parler des patients et du soin ? Cette table ronde cherche à explorer les différentes facettes des transmissions.
Objectifs pédagogiques : Définir la fonction et la dynamique des transmissions

  • 10h45-11h15 Pause
  • 11h15-12h45 Du domicile à l’hôpital : une histoire de transmissions

Table Ronde avec Marie-Lorraine DE WARREN (Infirmière), France VAUTIER (Médecin) et Elise RICADAT (Psychologue)

A partir d’une situation complexe, la question du lien domicile-hôpital et de la coopération entre équipes est discutée. Cette coopération interdisciplinaire et inter-structure est basée non seulement sur des transmissions, des échanges fins et rapprochés mais également sur la transmission d’une culture palliative.
Objectifs pédagogiques :Favoriser la communication entre différentes structures du domicile et de l’hôpital

  • 12h45-13h45 Pause Déjeuner

Animation de l’après-midi par Agata ZIELINSKI , philosophe

  • 13h45-15h15 Le plaisir de transmettre

Table Ronde avec Olivier MANIMBEN (Aide-soignant) et Jean-Philippe Pierron (Philosophe)

Alors qu’un turn-over inédit touche autant les hôpitaux que les services de soins palliatifs, la conservation de la culture palliative devient un enjeu central. Comment transmettre aux nouveaux arrivants cet esprit et cette identité propres aux soins palliatifs ? Bien au-delà des transmissions des protocoles et techniques, la question de transmettre les valeurs et les règles de fonctionnement tacites propres aux différentes équipes se pose. Comment accueillir et intégrer les nouveaux soignants dans ces conditions ? Comment s’enrichir de l’expérience des nouveaux soignants sans déstabiliser l’esprit qui caractérise une équipe ?
Objectifs pédagogiques :Identifier les valeurs et règles de travail qui constituent la culture palliative

  • 15h15-15h30 Pause
  • 15h30-17h00 Le récit de vie : une transmission ?

Table Ronde avec Lucile de FRAGUIER (Bénévole), une Assistante-sociale et Valéria MILEWSKI (Biographe hospitalière)

Soignants et bénévoles travaillant en soins palliatifs sont dépositaires d’un héritage légué par certains patients. Tous les patients ne transmettent pas quelque chose, ni la même chose à tous. Pour certains patients, il est important de laisser, à travers un récit de vie, des conseils, une expérience, des raisons de vivre… Pour d’autres, l’enseignement qu’ils donnent passe par leur manière de traverser ce temps de fin vie. Ce trésor peut être directement adressé à un soignant ou à un bénévole mais il arrive que celui qui écoute ne soit qu’un vecteur chargé de transmettre ce message à un proche. Cette transmission peut être lourde pour celui qui en devient responsable. Quelle est la place de cette transmission en soins palliatifs ?
Objectifs pédagogiques :Définir les enjeux et les limites de l’écoute et de la transmission des récits de vie des patients

17h00-17h30 Conclusion par Daniel D’HEROUVILLE (Médecin)

Informations pratiques

COMPETENCES VISEES :
  • Trouver sa place au sein des temps de transmission
  • Renforcer les liens domicile-hôpital
  • Identifier son rôle dans la transmission de la culture palliative
  • Accueillir et transmettre à bon escient le récit de vie des patients
PUBLICS CONCERNÉS :

Tous les professionnels du secteur sanitaire et bénévoles d’accompagnement

PRE REQUIS :

Pas de pré requis

METHODES MOBILISEES :

Tables-rondes, échanges avec les participants, apports théoriques, étude de cas, témoignage.

MODALITES D’EVALUATION :

Auto-évaluation des compétences

MODALITES D’ACCES :

  • Participation possible à distance grâce à une retransmission vidéo en direct
  • Maximum 100 personnes en présentiel / Illimité en distanciel
  • L’ENCLOS REY : 98bis rue du théâtre Paris 15e. Code B1506
  • Repas non fourni, à prendre à l’extérieur
INSCRIPTIONS ET INFORMATIONS EN LIGNE ICI
DATE :

4 avril 2022, 9H00 – 17H30

1 jour, 7h30

TARIF DE LA JOURNEE :

Gratuit

CONTACT :

communication@jeannegarnier-paris.org

Télécharger ICI le programme de la journée en PDF


Inscriptions

 

 

 

Delphine Horvilleur, rabbin et écrivain, en conversation avec les soignants de Jeanne Garnier

Le 7 décembre, dans le cadre des Formation Intr-Muros, proposées chaque semaine à tous les personnels de la Maison Jeanne Garnier, Delphine Horvilleur, est venue  parler de son expérience  avec le désir de dialoguer avec ceux qui, comme elles, sont amenés à accompagner, et à consoler.

Avec humour, et simplicité , elle a évoqué la mission des accompagnants comme ceux qui s’assurent que ” les portes restent toujours ouvertes”: les portes qui relient la personne à leurs proches, les portes qui les relient à une forme de transcendance,  et celles qui les relient à l’invisible et au non-dit de leur histoire singulière…Une très belle rencontre dont nous la remercions vivement.

 

vivre avec nos mort Delphine Horvilleur

Rencontre avec des médecins, et directeurs d’établissements israéliens

Ce 23 novembre, venus d’#Israël, 30 gériatres, directeurs d’institutions ou d’associations mobilisées autour du grand âge ont visité la Maison Médicale et rencontré ses acteurs : soignants médecins, bénévoles.

Chaque intervention a permis successivement de présenter la maison, l’historique et les valeurs des soins palliatifs, l’action du département de recherche.Les témoignages de Caroline, Sophie et Guy pour définir l’accompagnement en contexte de fin de vie ont touché le groupe, interpelé par cette expression du respect de la dignité humaine.

Ils ont découvert les différents aspects de cette prise en charge, peu déployée dans leur pays. De nombreuses questions autour de la formation des professionnels, du sens de leur engagement, du rôle des bénévoles…. La présentation par Emmanuel Bagaragaza, de l’étude Padi Palli menée par le Département recherche de Jeanne Garnier sur les soins palliatifs précoces en #ehpad a résonné particulièrement et peut-être ouvert une réflexion pour l’avenir….
 

Nous savons que de telles rencontres contribuent au développement des soins palliatifs, l’envisager dans une dimension internationale et transculturelle est une chance et nous remercions nos visiteurs pour cette visite .

 

“J’avais des idées radicales”, un patient témoigne .

Le 14 septembre, Monsieur R. hospitalisé à la Maison Médicale a rencontré Madame Agnès Firmin Le Bodo, Ministre déléguée auprès du ministre de la Santé en visite dans notre établissement. Il a par la suite livré son témoignage au Figaro, révélant comment l’expèrience de la maladie l’a conduit à renoncer  à l’euthanasie. à découvrir ICI :

Article d’Agnès Leclair publié dans le Figaro du 14 octobre. : “Chaque instant a sa valeur” : le témoignage poignant d’un malade qui a renoncé à l’euthanasie

Nous le remercions vivement d’avoir accepté de partager son témoignage.

 

 

 

 

 

Sophie, Infirmière dans un service de soins palliatifs, raconte sur Santé magazine

sophie infirmière en soins palliatifs raconteA l’occasion de la journée mondiale des soins palliatifs, nous avons rencontré Sophie, 31 ans, Infirmière à la Maison Jeanne Garnier à Paris. Son quotidien : s’occuper de patients arrivés – le plus souvent – « au bout de leur maladie », comme elle le raconte.

Voir ICI la vidéo

 

ИТ новости