Soignants et malades connectés: une révolution numérique bienfaisante ?

COLLOQUE CENTRE SEVRES 2019- SOIGNATS ET PATIENTS CONNECTESDepuis plus de 15 ans, la maison médicale et le département d’éthique du Centre Sèvres organisent un colloque pour aider à la réflexion des  professionnels qui agissent auprès des patients.

la prochaine édition se déroulera le vendredi 22 novembre prochain sur le thème

« Soignants et malades connectés par écran- une révolution numérique bienfaisante ? »

Depuis quelques années, de nouveaux outils combinant l’informatique, les technologies d’information et de communication, ainsi que la robotique, se développent en médecine et plus généralement dans le soin : télé santé, télémédecine ( téléconsultation, télé-expertise, télésurveillance, téléassistance), dispositifs médicaux connectés, robots d’assistance, d’accompagnement et d’animation, objets connectés de santé.

Il arrive même que les psychologues organisent, dans certains contextes et à la satisfaction des patients, des entretiens par écrans interposés.

  • Comment les patients et l’ensemble des soignants vivent-t-il les changements induits par ces techniques ?
  • Qu’est-ce qui est modifié, amélioré ou menacé dans les relations entre eux et dans les relations entre les soignants eux-mêmes ?
  • Comment ces outils peuvent-ils contribuer à la qualité du soin, évalué notamment par la réponse aux attentes du malade ?
  • Quels sont les points de vigilance technique, relationnelle et éthique à développer ?
  • Quelles sont les nouveaux besoins de formation ?

Après un état des lieux sur la diffusion et l’apport de ces techniques, le colloque cherchera à répondre à ces questions à partir de l’analyse de domaines professionnels spécifiques :

  • Dans les soins palliatifs précoce et les soins de support
  • En EHPAD
  • En médecine générale

Détail du programme

Tarif: 40 euros

Pour vous inscrire ou vous informer, contacter le centre Sèvres au 01 44 39 56 24 secrétariat@centresevres.com

 

 

 

Espace Jeanne Garnier : 10 ans d’une belle aventure

Le 8 octobre dernier, avec  les personnes accueillies, leurs familles, l’équipe, les bénévoles, le président du Conseil d’administration de l’Association des Dames du Calvaire, ses partenaires des 15e 16e et 7e arrondissements, ses tutelles, et ses financeurs, l’Espace jeanne Garnier a célébré ses 10 ans d’existence.

Dans une atmosphère festive, des témoignages de proches, ou de bénévoles, un chant écrit et interprété par les personnes accueillies, la prise de parole de Madame Ceyrac- déléguée à la solidarité à la Maire du 15e arrondissement et la retrospective de Marie Pascale Sarbaji, responsable de l’Espace Jeanne Garnier ont manifesté la collégialité qui habite ce projet depuis ses origines.

En effet, le 8 octobre 2009 l’ accueil de jour fut inauguré  pour être une structure de proximité destinée à des personnes en phase débutante ou intermédiaire de maladie neuro évolutives. Depuis, cet accueil permet aux personnes accueillies de travailler la mémoire  sous divers formes et offre aux proches l’occasion de prendre un temps pour eux. Car prendre soin de soi, c’est prendre soin de l’autre.

C’est pourquoi, dans la continuité des missions de l’accueil de jour, 2013  a vu l’ouverture de la plateforme d’accompagnement et de répit en partenariat avec les accueils de jour des 15 16 eme et 7 eme arrondissements. Cet espace est un lieu d’écoute, où les accompagnants peuvent bénéficier d’un soutien psychologique, de solutions de répits ( accueil temporaire, séjours devacances, week-end de répit), d’offres de soutien sous forme de formations par exemple,  et d’ activités sociales et culturelles (café des aidants, sorties, bien-être (réflexologie et socio esthétique)

L’esprit du projet

Il se résume en une constante recherche d’équilibre entre stimulation, valorisation des capacités existantes et bien-être. Il prend en compte les besoins, les goûts, les désirs, les capacités de chaque personne et les aspirations de l’entourage.
Toute relation d’aide et d’accompagnement repose sur des valeurs fondamentales, en particuliers:

  • Le respect des personnes accueillies et de leur citoyenneté,
  • Une offre de qualité tant par la présence que par l’écoute,
  • L’accueil de tous sans aucune distinction de sexe, d’âge, de culture, de religion
  • Une déontologie dans la pratique professionnelle,
  • Un management participatif visant à l’enthousiasme et à la créativité des équipes et la reconnaissance du travail accompli.

Les particularités de l’accueil de jour

Notre action s’inscrit dans une démarche de santé communautaire. Ce concept implique une réelle participation des personnes accueillies à l’élaboration des actions, de projets répondant à leurs besoins et leurs problématiques de santé. Une réflexion commune est donc menée. Les personnes concernées deviennent de véritables acteurs à chaque stade des projets dans une optique de co-construction.

participants anniversaire espace Jeanne GarnierL’intégration de la citoyenneté et du bien commun dans nos ateliers et projets. Il s’agit ici d’ouvrir notre démarche vers l’extérieur et donc vers un échange avec l’environnement proche : Le lycée, l’école, les commerces …. La dé-stigmatisation de la maladie prend ici tout son sens. On parlera donc de citoyen à part entière, atteints d’un handicap de la mémoire quel qu’en soit le stade.

Chaque projet est une aventure. On ne sait pas d’emblée quelle forme l’idée va prendre et comment chacun s’y inscrira. On le découvre au fur et à mesure et c’est important que chacun garde jusqu’au bout ce sentiment d’une aventure commune pleine d’enthousiasme.
Mais chaque projet en appelle un autre. En fonction du contexte, le projet peut se décliner; d’un jardin intergénérationnel par la création d’un livre d’aventure, de poèmes autour des saisons …

Cela nous permet de nous inscrire dans la durée, de rebondir, d’entretenir et d’enrichir notre dynamique… Rendez-vous dans 10 ans!

 

 

PLACE AUX ARTISTES

exposition veronique Guirimandaffiche-mireille TerrierL’art incarne l’évasion, la créativité, le partage, la beauté , … A ce titre il a toute sa place dans nos murs…

Premier centre de soins palliatifs en Europe, Jeanne Garnier a été précurseur en ouvrant en 1992 un atelier d’art-Thérapie . Cette proposition permet aux patients un contact avec la matière et l’expression d’émotions parfois trop difficiles à verbaliser…

Mais la maison médicale est aussi un lieu ouvert, …de nombreux artistes viennent partager leurs talents, le temps d’un concert, d’une exposition, d’un spectacle…
A ce jour s’exposent les toiles de Véronique Guirimand , et les photos de Mireille Terrier. Merci à chacune d’elles de nous faire voyager; Soignants, patients, bénévoles, familles et visiteurs apprécient ces « fenêtres » ouvertes sur un monde exotique et coloré .

La Maison de Santé Marie Galène à Bordeaux engagée en faveur de l’environnement

Au même titre que les établissements Jeanne Garnier, la maison de Santé Marie Galène fait partie de La fédération de l’Oeuvre des Dames du Calvaire. Celle-ci regroupe 5 établissements de soins et de santé issues de l’Oeuvre des Dames du Calvaire fondée par Madame Jeanne GARNIER-CHABOT, à Lyon, en 1842.
Tous sont animés de  la même volonté : Accueillir, soigner, accompagner des femmes et des hommes malades ou âgés …

Le 10 juillet dernier, la maison de Santé Marie Galène s’est vu décerner la certification AFNOR « Management du développement durable en santé »; premier établissement de Santé en France à obtenir ce label. Nous saluons cette distinction, fruit d’un long travail et d’une forte mobilisation des équipes.

 A Jeanne Garnier, nous sommes également engagés sur ce chemin de réflexion et de mise en oeuvre afin de placer la protection de l’environnement au coeur de nos pratiques quotidiennes….
Nous saurons nous inspirer de ce bel exemple!

MicAFNOR developement durable dans la santé Marie Galenehelle RUSTICHELLI, directrice de la maison de Santé Marie Galène détaille pour nous la démarche :

Mercredi 10 juillet, la Maison de Santé Marie Galène à Bordeaux célébrait l’obtention de sa certification « le management du développement durable en santé » (ISO 14001), sous le haut patronage de Monsieur Nicolas Florian, Maire de Bordeaux, Vice – Président de Bordeaux Métropole  et en présence de Monsieur Dr René Brunet, Président du conseil d’Administration, des administrateurs, de Madame Michelle Rustichelli, Directrice, des professionnels, des bénévoles de l’établissement et de nombreux invités.

En effet, Marie Galène, engagée très tôt sur ces questions, a dès 2007 formalisé sa politique de développement durable, afin de réduire les impacts environnementaux liés à son activité. L’éthique de l’établissement est de respecter l’environnement dans lequel il évolue, afin de le préserver pour les générations futures. Les cibles environnementales tiennent compte de six grands domaines d’impacts : énergie ; air ; eau ; qualité de vie ; achats et déchets. Ce système implique le respect des exigences réglementaires et légales, mais également d’autres règlementations non obligatoires (BEGES, normes internationales ISO, etc.) démontrant  la politique proactive de la structure.

Ainsi, concrètement tout en essayant de faire adhérer un maximum de monde à la démarche, patients et personnels, l’établissement a mis en place plusieurs actions dont : le tri et la valorisation des déchets avec 13 filières de retraitement ;  une démarche d’amélioration continue de maîtrise de l’énergie ; 100% d’énergie renouvelable ; des achats écoresponsables ; une participation à différentes campagnes comme celle de la qualité de l’air  ou celle de la restauration collective durable ; un jardin réhabilité et la plantation de plusieurs arbres fruitiers ; et demain une réalisation architecturale respectueuse des engagements en matière d’environnement pour la réalisation d’une nouvelle Unité de Soins Palliatifs.

 

ИТ новости