Archives de l’auteur

Grâce aux “Drôles de Dames”, l’aromathérapie à Jeanne Garnier a de beaux jours devant elle

Les drôles de dames Raid amazones pour l aromtherapieCe 14 avril , le trio des Drôles de Dames a remis un chèque de 24 924 euros au profit du  développement de l’aromathérapie au sein des Unités de soins palliatifs de la Maison Médicale. Du 13 au 23 Mars, elles ont couru le Raid Amazones qui s’est couru au Sri Lanka. Cela fut pour elles l’occasion de fédérer amis, commerçants, entreprises, familles, collègues de travail pour collecter des fonds et … soutenir ardemment leur performance sportive.
Sophie, infirmière et porteuse du  projet ” aromathérapie”, Marie et Virginie, ses consoeurs sont mobilisées depuis 2 ans pour s’entraîner. Elles ont également déployé beaucoup d’énergie et de créativité pour sensibiliser et expliquer comment les huiles essentielles ont leur place pour soulager et faire du bien dans cette période difficile de la fin de vie. 
Merci à toutes les trois, et à tous vos donateurs pour ce don très généreux.

Bonjour à tous
Lorsque nous nous sommes lancées dans l’aventure il y a deux ans, nous ne savions pas vraiment dans quoi nous nous engagions et je pense que nous n’aurions pas imaginé être là aujourd’hui pour fêter la fin de ce projet en remettant à la Maison Médicale un si beau chèque.
Cette aventure aura été magique de bout en bout et, de retour du Sri Lanka, nous avons des étoiles plein les yeux et des mercis plein le cœur.
Merci à vous Mme Quillet d’avoir accepté si spontanément de partager avec nous ce grain de folie alors que le contexte était si lourd et pesant.
Merci à toi, Agnès, pour ta disponibilité et ta grande compétence pour relayer notre aventure et la faire vivre de façon si chaleureuse en interne.
Merci à vous tous, personnel et bénévoles de Jeanne Garnier de nous avoir suivies avec enthousiasme dans ce projet, ça nous a donné des ailes et donné du sens à ce que nous vivions.
Un merci tout spécial évidemment à tous les donateurs pour votre générosité incroyable : merci aux nombreux donateurs de la cagnotte, merci à la société Amélio, à la Fondation de France, à la société Decléor. Grâce à cette si belle somme ainsi qu’aux dons en nature, l’aromathérapie à JG a de beaux jours devant elle pour le bien des patients, des familles et des soignants.
Bien évidemment, j’inclus dans nos remerciements nos nombreux sponsors car comme chacun sait, sans les Charlies, les Drôles de Dames ne sont rien !
Cette aventure a été belle de tous ces liens créés, de ces rencontres. Belle aussi car elle servait une cause forte qui touche les cœurs en abordant la question du bien-être en fin de vie. Belle car elle parlait de projets et de défis dans une période morose et triste. Belle enfin car nous l’avons vécue avec vous tous !
Merci à chacun de vous et vive la Vie !”

Sophie Robilliard- Infirmière à l’Unité Sainte Jeanne

 

Comment le soin engage le corps, ses sensibilités, ses habiletés et ses affects : soignants et chercheurs dialoguent

Ce 12 avril, le Département Recherche, Enseignement et Formation de la Maison médicale Jeanne Garnier a consacré la quatrième édition de ses journées d’étude au thème « Intelligence du corps, intelligence du soin ». 5 tables rondes ont structuré la journée, chacune faisant dialoguer deux soignants ou bénévoles de la Maison avec un chercheur en sciences humaines et sociales.

L’objectif de cette journée était de mettre collectivement des mots sur la dimension la plus invisible mais peut-être aussi la plus importante du travail du soin, celle qui engage le corps et ses habiletés, ses sensibilités et ses affects. Cet effort pour nommer cette intelligence en avance sur la conscience a permis de mieux comprendre et de mettre en lumière cette part considérable du travail du soin qui échappe à la mesure, à l’objectivation et à la protocolisation. Le déploiement de cette intelligence individuelle et collective est au principe du plaisir au travail en soins palliatifs, celle qui lui donne un sens et qui permet aux équipes de soin de continuellement créer et inventer pour répondre aux besoins toujours singuliers des patients et des proches dont ils prennent soin.

Du travail en binôme infirmier/aide-soignant au soin qui entoure et suit la survenue du décès, de la manière dont les concepts de l’haptonomie ou les mots issus d’une tradition de foi nourrissent le soin, de la résonnance et de la synchronisation des corps dans la présence silencieuse ou dans la médiation musicale du violoncelle, cette journée a constitué un tableau d’ensemble original et cohérent.

Prochainement , nous publierons de larges extraits des échanges que nous vous inviterons à découvrir et à partager.

En espérant que cela contribue au développement et à la diffusion de la culture palliative.

Lumières: une exposition du peintre Anne Renon Barek à la Maison Médicale

Depuis ce matin du 5 avril, grâce à Anne Renon Barek, artiste peintre,  les murs des unités Sainte Jeanne et Sainte Monique, sont habillés de Lumière.
Fille de marin , Anne capte avec talent les éclairages si changeants sur la mer, et nous fait voyager sur les côtes de France !
Un grand Merci de la part des patients, des soignants et des familles.

 

Biographie d’Anne Renon Barek

Jeanne Garnier accueillera plus de 40 stagiaires et des apprentis en 2022

Jeanne Garnier, et en particulier l’USP, est un lieu de formation pratique accueillant de très nombreux stagiaires. On note une grande variété de métiers et de compétences. En 2022, la Maison accueillera plus de 40 stagiaires et apprentis. Pour DU & Master, les stagiaires se recrutent à l’échelle nationale et même internationale (Belgique).

Témoignage de Gwenola , stagiaire IDE recrutée depuis.

“À 36 ans j’ai décidé de devenir infirmière pour travailler dans l’accompagnement de fin de vie. J’ai souhaité faire mon stage pré-professionnel à la Maison Médicale Jeanne Garnier, qui pour moi est un des piliers du soin palliatif en France.

Comment décrire ce stage en quelques mots ? Je n’ai d’abord jamais été aussi bien accueillie. J’étais attendue, on m’a présentée, et je me suis sentie intégrée dans l’équipe.
Et quelle équipe ! Pour la première fois de toutes mes études, j’ai rencontré des soignants qui représentaient enfin l’image que je me faisais de ce métier : écoute, bienveillance, respect des patients, accompagnement des familles, temps passé auprès de chacun, organisation des soins, solidarité, esprit d’équipe. J’ai été guidée, écoutée, on m’a fait confiance, on m’a encouragé, on a valorisé mon travail et mes efforts. Je ne me sentais plus tout à fait élève mais presque déjà soignante. Il m’a fallu quelques jours à peine pour me dire que j’étais au bon endroit, et que je souhaitais travailler ici. Ce stage m’a donc apporté bien plus que je n’imaginais puisque aujourd’hui, la jeune diplômée que je suis vient de décrocher son premier poste au sein de ce prestigieux centre de soins palliatifs.”

Stagiaires et apprentis a jeanne garnier

Eric FIAT intervient pour le personnel de Jeanne Garnier sur ” Douleur et souffrance”

Mercredi 16 février, Eric FIAT philosophe responsable d’un master d’éthique médicale et hospitalière appliquée, a rencontré le personnel de Jeanne Garnier dans le cadre des formations qui leurs sont proposées chaque mercredi. Avec brio, et beaucoup de pédagogie, Il est intervenu sur la DOULEUR et la SOUFFRANCE. Un grand merci à lui de nous avoir donné des clefs de réflexion, applicables à nos quotidiens de soignants. Retrouvez ici son intervention.

ИТ новости