band-Pole-recherche

PÔLE RECHERCHE

Le pôle recherche, originalité de la Maison Médicale Jeanne Garnier est dirigé par le Dr Frédéric Guirimand. Il s’est donné pour mission de faire avancer la recherche sur les soins palliatifs avec la contribution de professionnels interdisciplinaires : médecins, infirmiers, psychologues, sociologues et philosophes. Les travaux du pôle recherche sont régulièrement publiés dans les revues scientifiques. Ils sont également exposés aux futurs praticiens des universités scientifiques.

Les projets de recherche se déclinent selon 3 axes :

  • Recherche en santé publique : projet Quali Palli, élaboration d’un indicateur multidimensionnel de qualité de prise en charge en soins palliatifs et projet Acti Palli, développement et validation d’un outil standardisé de recueil des besoins du patient en soins palliatifs.
  • Recherche biomédicale : la dyspnée en fin de vie, le diabète en fin de vie, la douleur induite par les soins, incidence des saignements et risque hémorragique en unité de soins palliatifs.
  • La subjectivité et les enjeux sociétaux : l’étude Midazolam et sédation, le vécu et la mobilisation psychique des soignants confrontés à la complexité d’une clinique de l’extrême, le souhait de mourir et les demandes d’euthanasie en unité de soins palliatifs.

Demandes d’euthanasie :
quelle réalité en unité de soins palliatifs ?

La plus grande étude française, réalisée par le pôle recherche de la Maison Médicale Jeanne Garnier,  concernant la réalité des demandes d’euthanasie chez les patients hospitalisés en unité de soins palliatifs, a été publiée en ce début d’année 2015 dans la revue internationale BMC palliative care.

L’étude montre que les demandes d’euthanasie en unité de soins palliatifs sont rares : 3% des patients.

Sur 2157 patients pris en charge dans l’unité de soins palliatifs (USP) Jeanne Garnier  :

  • 55 personnes ont demandé une seule fois « l’euthanasie » au cours de leur séjour ; leur demande a ensuite disparu au cours de la prise en charge,
  • 4 personnes ont exprimé à plusieurs reprises une demande d’euthanasie, mais cette demande a disparu dans le temps grâce au soulagement des symptômes,
  • seuls 2 personnes ont formulé une demande persistante jusqu’à leur décès.

Ce qu’il faut retenir de cette étude :

  • 3% des patients font une demande d’euthanasie au moins une fois en USP,
  • la grande majorité de ces demandes disparaissent au cours de la prise en charge des patients, ce qui témoigne de l’importance majeure des soins et de l’accompagnement,
  • les demandes d’euthanasie « persistantes » en USP sont donc très exceptionnelles (0,3% des patients).

http://www.biomedcentral.com/1472-684X/13/53

Soutenir le pôle recherche

Geoffroy de Montmarin, Trésorier adjoint

Maison Médicale Jeanne Garnier
106 avenue Emile Zola – 75015 Paris
Tél. : 01 43 92 21 00

gdemontmarin@adc.asso.fr

 

ИТ новости