band-formations

Notre mission

Soins palliatifs, bien plus que des soins

Nous vous proposons notre expérience

  • Un siècle d’accompagnement des personnes en fin de vie par les soignants et bénévoles de la Maison Médicale Jeanne Garnier, premier établissement européen de soins palliatifs.
  • Un organisme de formation, CARTE soins palliatifs, créé en 2002, dont la mission est de diffuser cette expérience.
  • Des formateurs experts de l’accompagnement (médecins, infirmières, psychologues…) chargés de témoigner de leurs pratiques quotidiennes et issus de la Maison Médicale Jeanne Garnier et des structures gériatriques rattachées (accueil de jour Alzheimer et hébergement temporaire).
  • Une pédagogie qui privilégie les échanges d’expériences et l’analyse des pratiques.

Vous voulez

  • Approfondir vos connaissances.
  • Analyser votre pratique professionnelle.
  • Développer vos compétences et acquérir des méthodes ou des outils de travail.
  • Mettre en œuvre une démarche palliative dans votre établissement.

 

Marie-Sylvie-Richard

Marie-Sylvie Richard

Référent pédagogique CARTE Soins Palliatifs,
médecin Maison Médicale Jeanne Garnier,
enseignante en Éthique médicale.

 

La fin de vie est une préoccupation forte de nos contemporains, l’actualité nous le rappelle régulièrement. Après des années de travaux et de débats, une inquiétude subsiste. Nos concitoyens aspirent au respect de leurs volontés jusque dans les derniers moments de leur vie et à une « mort apaisée ». Comment y répondre ?

Le développement des soins palliatifs est une nécessité

Notable depuis l’instauration d’un droit aux soins palliatifs et des programmes nationaux successifs, il reste néanmoins très insuffisant et inégal. Il est impératif de favoriser la formation des professionnels car tant que celle-ci « restera marginale, il n’y a rigoureusement rien à espérer d’un changement des pratiques en France face aux situations de fin de vie »1.

La réflexion éthique doit appuyer les décisions médicales

Fondée sur la technique plus que sur la relation, la médecine reconnaît difficilement ses propres limites et les attentes à son égard sont peut être excessives. L’allongement de la durée de la vie, la survenue de nouvelles pathologies, l’évolution des thérapeutiques et la plus grande reconnaissance des droits des malades, posent des questions éthiques complexes. Une réflexion et un travail d’équipe constants sont nécessaires pour faire face à chaque situation, toujours singulière. La solution universelle n’existe pas.

Diffuser les outils à la disposition des soignants est toujours un défi à relever pour CARTE

  • Faire connaître la loi Leonetti de 2005 et ses adaptations, passées et à venir. Elle reste mal comprise et mal appliquée, notamment la question du respect de la volonté du patient, des directives anticipées, des limitations de traitement et de la sédation.
  • Initier à la réflexion éthique en pluridisciplinarité.
  • Dans les rares cas où les dernières volontés d’une personne ne pourraient être respectées dans le cadre légal, nous nous devons de développer les compétences des soignants et des bénévoles, pour faire face à ces situations difficiles : aptitudes relationnelles, questionnement éthique…

La formation, basée sur le partage des connaissances et l’analyse des pratiques, reste le moyen le plus efficace pour préparer les équipes et les bénévoles à répondre au mieux aux attentes des personnes en fin de vie. Depuis près de 15 ans, CARTE soins palliatifs s’y engage et vous y invite.

1 Rapport du Pr Sicard « Penser solidairement la fin de vie », décembre 2012
ИТ новости