La Maison de Santé Marie Galène à Bordeaux engagée en faveur de l’environnement

Au même titre que les établissements Jeanne Garnier, la maison de Santé Marie Galène fait partie de La fédération de l’Oeuvre des Dames du Calvaire. Celle-ci regroupe 5 établissements de soins et de santé issues de l’Oeuvre des Dames du Calvaire fondée par Madame Jeanne GARNIER-CHABOT, à Lyon, en 1842.
Tous sont animés de  la même volonté : Accueillir, soigner, accompagner des femmes et des hommes malades ou âgés …

Le 10 juillet dernier, la maison de Santé Marie Galène s’est vu décerner la certification AFNOR « Management du développement durable en santé »; premier établissement de Santé en France à obtenir ce label. Nous saluons cette distinction, fruit d’un long travail et d’une forte mobilisation des équipes.

 A Jeanne Garnier, nous sommes également engagés sur ce chemin de réflexion et de mise en oeuvre afin de placer la protection de l’environnement au coeur de nos pratiques quotidiennes….
Nous saurons nous inspirer de ce bel exemple!

MicAFNOR developement durable dans la santé Marie Galenehelle RUSTICHELLI, directrice de la maison de Santé Marie Galène détaille pour nous la démarche :

Mercredi 10 juillet, la Maison de Santé Marie Galène à Bordeaux célébrait l’obtention de sa certification « le management du développement durable en santé » (ISO 14001), sous le haut patronage de Monsieur Nicolas Florian, Maire de Bordeaux, Vice – Président de Bordeaux Métropole  et en présence de Monsieur Dr René Brunet, Président du conseil d’Administration, des administrateurs, de Madame Michelle Rustichelli, Directrice, des professionnels, des bénévoles de l’établissement et de nombreux invités.

En effet, Marie Galène, engagée très tôt sur ces questions, a dès 2007 formalisé sa politique de développement durable, afin de réduire les impacts environnementaux liés à son activité. L’éthique de l’établissement est de respecter l’environnement dans lequel il évolue, afin de le préserver pour les générations futures. Les cibles environnementales tiennent compte de six grands domaines d’impacts : énergie ; air ; eau ; qualité de vie ; achats et déchets. Ce système implique le respect des exigences réglementaires et légales, mais également d’autres règlementations non obligatoires (BEGES, normes internationales ISO, etc.) démontrant  la politique proactive de la structure.

Ainsi, concrètement tout en essayant de faire adhérer un maximum de monde à la démarche, patients et personnels, l’établissement a mis en place plusieurs actions dont : le tri et la valorisation des déchets avec 13 filières de retraitement ;  une démarche d’amélioration continue de maîtrise de l’énergie ; 100% d’énergie renouvelable ; des achats écoresponsables ; une participation à différentes campagnes comme celle de la qualité de l’air  ou celle de la restauration collective durable ; un jardin réhabilité et la plantation de plusieurs arbres fruitiers ; et demain une réalisation architecturale respectueuse des engagements en matière d’environnement pour la réalisation d’une nouvelle Unité de Soins Palliatifs.

 

ИТ новости